Advanced French: At the science museum in Paris
Advanced French: At the science museum in Paris

Start this free course now. Just create an account and sign in. Enrol and complete the course for a free statement of participation or digital badge if available.

Free course

Advanced French: At the science museum in Paris

PC4: Comment structurer vos arguments

Les mots charnières servent, comme vous le savez, à marquer les relations entre les éléments, les phrases, les idées, les arguments ou les sections d’un texte. Vous allez maintenant en revoir et en préciser l’emploi pour structurer un développement écrit ou oral.

Pour organiser votre argumentaire, c’est-à-dire vos arguments, d’une manière qui permette à vos lecteurs ou à vos auditeurs de vous suivre, de connaître le « menu » de votre présentation, il vous faut utiliser les nombres ordinaux, des adverbes et des expressions comme :

• en premier lieu • premièrement • d’abord
• en second / deuxième lieu • deuxièmement • ensuite
• en troisième lieu • troisièmement • puis
• enfin • finalement • pour terminer

Ce principe est souvent utilisé en fin d’introduction pour annoncer le plan que l’on va suivre. Par exemple :

  • Le rapport de notre visite à la Cité des sciences et de l’industrie se concentrera d’abord sur les objectifs que s’est fixé le conservateur, puis sur les principes gouvernant la Cité des enfants et enfin sur les nouveautés présentes à la médiathèque.

Toutefois, lorsqu’il n’y a que deux aspects à considérer, vous pouvez utiliser « d’un côté… d’un autre côté…/ d’une part… d’autre part ». Par exemple :

  • La médiathèque se compose d’une part d’un centre de ressources pour le grand public, d’autre part d’une bibliothèque réservée aux chercheurs.

Vous pouvez également introduire une idée de cause et d’effet en utilisant « car, par conséquent, c’est pourquoi ». Par exemple :

  • La Cité des sciences et de l’industrie a beaucoup de succès car elle ne tente pas d’éduquer ouvertement son public.
  • À l’origine, l’idée était d’ouvrir le musée à tout le monde. C’est pourquoi les billets d’entrée ne sont pas chers.

Pour expliquer, pour renforcer une idée déjà exprimée, employez « en effet, d’ailleurs, par ailleurs, d’autre part, d’un autre côté ». Par exemple :

  • Tout le monde ne peut pas devenir ingénieur. En effet, il faut réussir à des concours difficiles pour être admis dans les grandes écoles.
  • Je suis nul en maths. D’un autre côté, on ne peut pas tous être mathématiciens, hein ?

Pour indiquer une idée de restriction ou d’opposition, utilisez « en fait, en réalité, or, certes… (mais), en revanche / par contre / au contraire, cependant / toutefois / pourtant/ néanmoins, cependant que / tandis que ». Par exemple :

  • Certes, elle a découvert un nouveau vaccin, mais on l’a aidée.
  • Henri aime bien visiter les musées de sciences. En revanche, Joseph, lui, préfère les musées d’art.
L310_1

Take your learning further371

Making the decision to study can be a big step, which is why you'll want a trusted University. The Open University has 50 years’ experience delivering flexible learning and 170,000 students are studying with us right now. Take a look at all Open University courses372.

If you are new to university level study, we offer two introductory routes to our qualifications. Find out Where to take your learning next?373 You could either choose to start with an Access courses374or an open box module, which allows you to count your previous learning towards an Open University qualification.

Not ready for University study then browse over 1000 free courses on OpenLearn375 and sign up to our newsletter376 to hear about new free courses as they are released.

Every year, thousands of students decide to study with The Open University. With over 120 qualifications, we’ve got the right course for you.

Request an Open University prospectus371