Advanced French: At the science museum in Paris
Advanced French: At the science museum in Paris

Start this free course now. Just create an account and sign in. Enrol and complete the course for a free statement of participation or digital badge if available.

Free course

Advanced French: At the science museum in Paris

Activité 30

ÉTAPE A

Regardez le clip vidéo « L’évolution de la muséologie », en vous concentrant cette fois-ci sur ce que dit Pierre Saliot. Cochez ensuite celles des propositions suivantes qui représentent ses idées.

Download this video clip.Video player: L’évolution de la muséologie
Skip transcript: L’évolution de la muséologie

Transcript: L’évolution de la muséologie

Commentaire
La Cité réalise également de grandes expositions temporaires, tel que ce projet sur l’emballage. Une exposition qui met l’accent sur la présence de la technologie dans notre vie quotidienne.
Pierre Saliot
On voulait choisir un sujet industriel, euh, et un sujet industriel qui touche les gens de très près, euh, et ça faisait un petit moment que on cherchait un sujet comme ça, sur un, des objets très familiers, mais en même temps très riches. Et on a été frappés, euh, dans une première étude, de voir à quel point l’emballage est devenu technique, compliqué, euh, porte de plus en plus de fonctions, et qu’il représentait assez bien l’évolution des matériaux, telle qu’elle est en train de se faire maintenant. Évolution des matériaux qui implique une recherche scientifique forte derrière, puisque les matériaux deviennent intelligents, puisqu’on demande de plus en plus ; et il y a une espèce de miracle dans l’emballage qui est un miracle, euh, euh, scientifique, industriel, puis, en même temps, quelque chose de très bizarre dans la consommation, puisque cet emballage, il nous fascine, il fait vendre, on a essayé de le dire, et en même temps, on en est mal à l’aise de, de cet emballage. Et cette idée à la fois de, de la séduction, euh, technologique, et du malaise que ça crée, pour nous c’était assez dans l’esprit de ce qu’on veut dire.
Commentaire
Mais comment passer de l’idée à l’acte ? Comment créer une exposition qui permette de comprendre l’emballage et son impact social, historique et économique ?
Pierre Saliot
Euh, on a voulu, après, montrer des objets industriels, et on a choisi, euh, des systèmes de, euh, de, de transport, de transport des emballages, plusieurs types de chaînes de convoyeurs qui fonctionnent à la vraie vitesse en vraie grandeur, mais qui montrent ces objets dans le détail en fonctionnement. Nos visiteurs se promènent au-dessus du verre, au-dessus de ces machines en mouvement. Pour moi, c’est un objet de musée, à l’échelle de la Cité, hein, euh, un système de convoyage qui travaille en cadence réelle. Bon, la réalité, là, devient un objet de musée.
Commentaire
Ce musée représente une phase moderne de l’évolution de la muséologie. Avant, on ne pouvait que regarder. Maintenant, on nous invite aussi à toucher, ce qui rend la relation entre musée et visiteurs beaucoup plus dynamique.
Pierre Saliot
Je pense que une exposition se doit d’être interactive. Euh, je crois que cette notion est née d’une forme de rejet des musées d’art où l’objet était un objet de respect et de culte et ne devait pas être touché. L’idée de toucher des éléments de l’exposition a fondé un certain nombre de musées expérimentaux où l’approche de la science était celle du petit savant.
Tout peut être interactif, y compris – quelque chose qui peut être très beau et qu’on observe quelquefois ici – un visiteur en arrêt devant un beau texte bien fait et qui prend plaisir à le lire. Pour moi, c’est sans doute une des plus belles interactivités, et je pense que si quelqu’un qui sort de l’exposition a réussi à avoir une interactivité forte avec un beau texte, ou un bon texte, et qu’ensuite il va chercher un livre, eh bien c’est merveilleux parce que on recolle deux cultures différentes, et, et c’est important, je crois.
Ce qu’on voudrait, c’est, je crois, euh, surtout qu’en sortant, ils, ils se sentent, euh, responsabilisés par rapport à cette culture. On aimerait surtout qu’ils reviennent à cette préoccupation, euh, parce qu’on pense, je dirais – et peut-être là, on veut les conduire à cette conclusion – que, euh, ne pas se préoccuper, ne pas vouloir faire une place dans sa culture personnelle à la technique, à la science, à l’industrie – je dis bien les trois, parce que c’est important, ces activités se complètent, c’est elles qui font qu’on vit comme on vit maintenant.
C’est très important que cette dimension soit ressentie par les gens comme une dimension de culture. Ça n’est pas qu’une dimension politique, les choix scientifiques et les choix industriels ne sont pas que politiques, ils ne sont pas qu’économiques, ils sont culturels. C’est notre vie, et c’est le sens qu’elle a.
End transcript: L’évolution de la muséologie
L’évolution de la muséologie
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

a. 

Il s’agit d’une exposition qui touche au commerce, à l’industrie et à notre vie quotidienne.


b. 

L’exposition sur l’emballage est une exposition permanente.


c. 

Cette exposition représente l’évolution des matériaux employés dans l’industrie.


d. 

L’emballage s’est beaucoup simplifié ces dernières années.


e. 

L’emballage est un sujet très technique mais c’est un bon sujet d’exposition car il concerne tout le monde.


f. 

Les visiteurs se promènent au niveau des machines.


g. 

Le problème posé par les emballages est qu’ils ont un pouvoir de séduction incontestable mais qu’ils créent un malaise.


Les bonnes réponses sont a, c, e et g.

ÉTAPE B

Écrivez un compte rendu de 250 à 300 mots environ sur le thème de l’emballage en vous appuyant sur ce que vous avez vu et analysé dans les activités précédentes. N’oubliez pas d’utiliser des mots charnières pour structurer votre texte.

To use this interactive functionality a free OU account is required. Sign in or register.
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

Réponse

Voici ce que vous auriez pu écrire (avec mots charnières en gras) :

  • Nous sommes tous des acheteurs et nous avons donc tous été confrontés à une réflexion sur l’emballage. Tout d’abord, il faut dire qu’il s’agit là d’un sujet qui touche à différentes facettes de la vie quotidienne. Certes, l’emballage est du domaine de l’industrie (on parle en effet de l’industrie de l’emballage) et du commerce (où il fait vendre les produits). Mais, pour faire vendre, il faut que l’emballage soit attrayant, soigné, bien fait. Un gros effort financier et artistique est donc fourni, afin que le consommateur, c’est-à-dire vous et moi, soit attiré par la forme et la couleur autant que par l’utilité de l’objet.
  • Cependant, l’emballage est un sujet qui nous fascine et nous repousse à la fois. D’une part il nous fascine car son pouvoir de séduction est incontestable. D’autre part il nous repousse car il crée un malaise chez un certain nombre de consommateurs. Ce malaise est souvent lié à des problèmes d’environnement : que faire de tous ces emballages (souvent encombrants et pas toujours recyclables) après leur utilisation ? Finalement, est-il normal que les consommateurs jugent de la qualité d’un produit sur la force de séduction de sa présentation ? C’est finalement le contenu qu’ils recherchent, et l’emballage est souvent trompeur.
  • Voici donc un sujet qui rentre tout à fait dans la politique d’expositions menée par la Cité. Le musée aborde ainsi non seulement des sujets qui ont une histoire (et l’histoire de l’emballage est d’ailleurs retracée au début de cette exposition), mais aussi des questions qui concernent notre comportement quotidien.
L310_1

Take your learning further371

Making the decision to study can be a big step, which is why you'll want a trusted University. The Open University has 50 years’ experience delivering flexible learning and 170,000 students are studying with us right now. Take a look at all Open University courses372.

If you are new to university level study, we offer two introductory routes to our qualifications. Find out Where to take your learning next?373 You could either choose to start with an Access courses374or an open box module, which allows you to count your previous learning towards an Open University qualification.

Not ready for University study then browse over 1000 free courses on OpenLearn375 and sign up to our newsletter376 to hear about new free courses as they are released.

Every year, thousands of students decide to study with The Open University. With over 120 qualifications, we’ve got the right course for you.

Request an Open University prospectus371