Intermediate French: Understanding spoken French
Intermediate French: Understanding spoken French

Start this free course now. Just create an account and sign in. Enrol and complete the course for a free statement of participation or digital badge if available.

Free course

Intermediate French: Understanding spoken French

6.1 Franz and pronunciation practice

Franz is a good model for you to ‘shadow’ as you study the way words and phrases are connected in French speech.

Activity 29

Download this video clip.Video player: l112_2017j_vid103-640x360.mp4
Skip transcript

Transcript

Je m’appelle Franz Lemaître, je suis interprète de conférence fonctionnaire à la Commission européenne ici à Bruxelles. J’ai 43 ans et je suis d’origine belge naturalisé luxembourgeois.
Le français est ma langue maternelle, et j’ai fait toutes mes études en allemand, donc que je parle l’allemand comme si c’était une deuxième langue maternelle. J’ai appris l’anglais très tôt, j’ai fait douze ans d’anglais à l’école, j’ai aussi appris le néerlandais, l’espagnol, et depuis que j’ai commencé à exercer mon activité d’interprète, j’ai appris deux langues de plus, j’ai appris le suédois et le hongrois.
Je n’habite pas ici à Bruxelles, là où est mon lieu de travail, j’habite un peu en dehors de Bruxelles, à une trentaine de kilomètres de Bruxelles, dans une ville qui s’appelle Wavre. Je vis donc, pour ainsi dire, au vert, en banlieue. En France on appellerait ça un « banlieusard », ici en Belgique nous appelons ça des « navetteurs », prononcé à la vitesse normale un « nave-teur ».
Je suis divorcé, j’ai été pendant 17 ans en couple et marié avec une allemande. Nous avons un fils qui est à présent âgé de presque sept ans et demi. Et je suis maintenant en couple avec une collègue de travail à moi qui est slovaque, et qui est, elle aussi, divorcée, et qui a deux fils adultes.
D’après mes amis, je suis un être très particulier dont on ne sait pas exactement qui il est, avec un sens de l’humour qui lui est tout personnel. Je suis en tout cas aussi quelqu’un d’extrêmement disponible et de particulièrement généreux.
Ce qui est important pour moi, c’est le dialogue. J’aspire à l’harmonie entre les peuples, entre les gens, l’harmonie de façon générale, et pour moi l’harmonie ne peut passer que par le dialogue et l’écoute, ainsi que le respect mutuel.
End transcript
 
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

Listen again to Franz. Pause the recording when you hear the words:

mes études

douze ans

qui est à présent

mes amis

je suis un être

How many syllables does each phrase contains? How are the syllables separated in speech? Do the syllables tend to end with vowel or consonant sounds?

You can type text here, but this facility requires a free OU account. Sign in or register.
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

Answer

mes études = 3 syllables > sounds like me/zé/tudes

douze ans = 2 syllables > sounds like dou/zans

qui est à présent = 5 syllables > sounds like qui/es/tà/pré/sent

mes amis = 3 syllables > sounds like me/za/mis

je suis un être = 4 syllables > sounds like je/sui/zu/nêtre

You will notice that syllables in connected speech tend to end in vowel sounds. This is called open-syllabification and is typical of spoken French.

Activity 30

Download this video clip.Video player: l112_2017j_vid103-640x360.mp4
Skip transcript

Transcript

Je m’appelle Franz Lemaître, je suis interprète de conférence fonctionnaire à la Commission européenne ici à Bruxelles. J’ai 43 ans et je suis d’origine belge naturalisé luxembourgeois.
Le français est ma langue maternelle, et j’ai fait toutes mes études en allemand, donc que je parle l’allemand comme si c’était une deuxième langue maternelle. J’ai appris l’anglais très tôt, j’ai fait douze ans d’anglais à l’école, j’ai aussi appris le néerlandais, l’espagnol, et depuis que j’ai commencé à exercer mon activité d’interprète, j’ai appris deux langues de plus, j’ai appris le suédois et le hongrois.
Je n’habite pas ici à Bruxelles, là où est mon lieu de travail, j’habite un peu en dehors de Bruxelles, à une trentaine de kilomètres de Bruxelles, dans une ville qui s’appelle Wavre. Je vis donc, pour ainsi dire, au vert, en banlieue. En France on appellerait ça un « banlieusard », ici en Belgique nous appelons ça des « navetteurs », prononcé à la vitesse normale un « nave-teur ».
Je suis divorcé, j’ai été pendant 17 ans en couple et marié avec une allemande. Nous avons un fils qui est à présent âgé de presque sept ans et demi. Et je suis maintenant en couple avec une collègue de travail à moi qui est slovaque, et qui est, elle aussi, divorcée, et qui a deux fils adultes.
D’après mes amis, je suis un être très particulier dont on ne sait pas exactement qui il est, avec un sens de l’humour qui lui est tout personnel. Je suis en tout cas aussi quelqu’un d’extrêmement disponible et de particulièrement généreux.
Ce qui est important pour moi, c’est le dialogue. J’aspire à l’harmonie entre les peuples, entre les gens, l’harmonie de façon générale, et pour moi l’harmonie ne peut passer que par le dialogue et l’écoute, ainsi que le respect mutuel.
End transcript
 
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

Listen again to Franz, pausing the recording and paying particular attention to the words:

le hongrois

sens de l’humour

l’harmonie

and to Franz’s two pronunciations of

navetteur

What do you notice?

You can type text here, but this facility requires a free OU account. Sign in or register.
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

Answer

The letter ‘h’ is never pronounced in spoken French. It is to all intents and purposes treated as a vowel and therefore the words ‘le’ and ‘la’ before it are reduced to ‘l’, as in ‘l’humour’ and ‘l’harmonie’. However, in certain words (such as ‘hongrois’) the letter ‘h’ is known as ‘h aspiré’, and ‘le’ and ‘la’ are not reduced to ‘l’’, hence ‘le hongrois’. If you look at words starting with ‘h’ in your dictionary, ‘h aspiré’ is signalled by an asterix before the word, so you will find *harem, *hareng, *haricot and *hongrois among others.

In words like ‘navetteur’, where the letter ‘e’ is sandwiched between two consonant sounds, the sound [ә] tends to disappear, thereby turning ‘navetteur’ into ‘nav-tteur’. This is known as elision.

Activity 31

Download this video clip.Video player: l112_2017j_vid103-640x360.mp4
Skip transcript

Transcript

Je m’appelle Franz Lemaître, je suis interprète de conférence fonctionnaire à la Commission européenne ici à Bruxelles. J’ai 43 ans et je suis d’origine belge naturalisé luxembourgeois.
Le français est ma langue maternelle, et j’ai fait toutes mes études en allemand, donc que je parle l’allemand comme si c’était une deuxième langue maternelle. J’ai appris l’anglais très tôt, j’ai fait douze ans d’anglais à l’école, j’ai aussi appris le néerlandais, l’espagnol, et depuis que j’ai commencé à exercer mon activité d’interprète, j’ai appris deux langues de plus, j’ai appris le suédois et le hongrois.
Je n’habite pas ici à Bruxelles, là où est mon lieu de travail, j’habite un peu en dehors de Bruxelles, à une trentaine de kilomètres de Bruxelles, dans une ville qui s’appelle Wavre. Je vis donc, pour ainsi dire, au vert, en banlieue. En France on appellerait ça un « banlieusard », ici en Belgique nous appelons ça des « navetteurs », prononcé à la vitesse normale un « nave-teur ».
Je suis divorcé, j’ai été pendant 17 ans en couple et marié avec une allemande. Nous avons un fils qui est à présent âgé de presque sept ans et demi. Et je suis maintenant en couple avec une collègue de travail à moi qui est slovaque, et qui est, elle aussi, divorcée, et qui a deux fils adultes.
D’après mes amis, je suis un être très particulier dont on ne sait pas exactement qui il est, avec un sens de l’humour qui lui est tout personnel. Je suis en tout cas aussi quelqu’un d’extrêmement disponible et de particulièrement généreux.
Ce qui est important pour moi, c’est le dialogue. J’aspire à l’harmonie entre les peuples, entre les gens, l’harmonie de façon générale, et pour moi l’harmonie ne peut passer que par le dialogue et l’écoute, ainsi que le respect mutuel.
End transcript
 
Interactive feature not available in single page view (see it in standard view).

Remembering what you have learned about liaison, open syllabification, h aspiré and elision, play the recording of Franz with the subtitles and shadow-read along with him.

Franz, as befits his profession as an interpreter, speaks very clearly and carefully. The elements of his connected speech such as liaison, open syllabification, the absence of the contraction of ‘le’ and ‘la’ before ‘h aspiré and the elision of the sound [ә] when the letter ‘e’ occurs between two consonants are not ‘carelessness’ but, in fact, features of good spoken French which you should try to imitate. One advantage of using authentic video recordings is that they can sensitise you to features of natural connected speech and give you an excellent model for your own spoken French.

L112_1

Take your learning further

Making the decision to study can be a big step, which is why you'll want a trusted University. The Open University has 50 years’ experience delivering flexible learning and 170,000 students are studying with us right now. Take a look at all Open University courses.

If you are new to university level study, find out more about the types of qualifications we offer, including our entry level Access courses and Certificates.

Not ready for University study then browse over 900 free courses on OpenLearn and sign up to our newsletter to hear about new free courses as they are released.

Every year, thousands of students decide to study with The Open University. With over 120 qualifications, we’ve got the right course for you.

Request an Open University prospectus