Passer au contenu principal
Printable page generated vendredi 7 octobre 2022, 11:03
Use 'Print preview' to check the number of pages and printer settings.
Print functionality varies between browsers.
Printable page generated vendredi 7 octobre 2022, 11:03

Section 2 : Enseignement et apprentissage actifs, et enseignement centré sur l’apprenant.e

Introduction

Cette section met l’accent sur l’enseignement centré sur l’apprenant.e (ECA) et l’apprentissage actif. Que signifient enseignement et apprentissage actifs dans la pratique ? Comment les enseignant.e.s et les formateur.rice.s d’enseignant.e.s apprennent-elles/ils de nouvelles techniques ?

Cette section compte dix activités qui vous aideront à comprendre comment utiliser les approches de pédagogie active dans votre propre pratique. Vous recevrez des outils et des exemples que vous pourrez utiliser pour vous aider à devenir un.e formateur.rice d’enseignant.e.s plus efficace.

Pour commencer vous allez considérer ce qu’ECA veut dire et ensuite, vous ferez un quiz qui aborde certaines des idées fausses courantes sur l’ECA. Vous allez réfléchir à ce que les enseignant.e.s doivent savoir sur l’apprentissage actif et sur la façon d’enseigner leur discipline, et donc à ce que vous devez savoir et pouvoir faire en tant que formateur.rice d’enseignant.e.s.

Activité 2.1 : Enseignement et apprentissage actifs et ECA

Timing: Prévoyez environ 30 minutes

De nombreux documents de politique africaine prévoient que les apprenant.e.s seront « activement engagé.e.s » dans l’apprentissage, et certains mentionnent spécifiquement un « enseignement centré sur l’apprenant.e. »

Selon vous, que signifie pour vous le terme ECA ? Notez vos idées dans votre carnet de bord.

  • Ecrivez un court commentaire en complétant la phrase suivante : ECA est important parce que ...
  • Pensez-vous que la manière dont vous enseignez maintenant est centrée sur l’apprenant.e ? Quelles sont les raisons qui vous font dire ça ?

L’activité suivante se fera sous forme de quiz qui contient des affirmations sur l’ECA. Ces affirmations sont basées sur certaines des idées reçues et erronées les plus répandues à propos de l’ECA. Vous devrez décider si ces affirmations sont vraies ou fausses. Le quiz est important car il vous aidera à réfléchir, de façon approfondie, sur ce qu’ECA signifie réellement.

Activité 2.2 : Vrai ou faux?

Timing: Prévoyez environ 15 minutes

Que savez-vous sur l’ECA ? Tentez ce quiz  pour vérifier vos connaissances. Votre score contribuera à votre certificat final et votre badge à la fin du cours.

Adaptation d’Apréli@

Vous pouvez utiliser une version téléchargeable de ce quiz avec des collègues-enseignant.e.s, mais également avec des élèves-enseignant.e.s que vous accompagnez.

Vous pouvez réaliser l’activité RAP , activité en trois temps : Réflexion, Association et Partage. C’est une technique très puissante car elle permet aux apprenant.e.s d’expliciter leurs réflexions et leurs idées ; elle leur fournit un espace sûr pour tester leurs idées et obtenir le retour de leurs pairs. En tant que formateur.rice/enseignant.e, si vous vous déplacez dans la pièce pendant qu’elles/ils discutent de leurs réponses, vous découvrirez qui a besoin de plus de soutien et qui comprend bien ce dont il s’agit.

  • RÉFLEXION Les enseignant.e.s complètent l’activité par elles/eux-mêmes. Encouragez-les à essayer de répondre le plus rapidement possible pour éviter de trop réfléchir à leurs réponses.
  • ASSOCIATION Les enseignant.e.s discutent de leurs réponses avec un.e collègue. Ils comparent : quelles réponses avaient-elles/ils en commun ? Quelles réponses étaient différentes ? Après en avoir débattu et s’être mis d’accord sur ses réponses, chaque paire partage ses réponses avec une autre paire.
  • PARTAGE As they talked through the reason for their answers and listened to their colleague(s), did they change their mind about any of the statements?

Réflexion sur l’enseignement centré sur l’apprenant.e

Les réponses correctes au quiz de l’activité 2.2 mettent en évidence le fait qu’il est utile de considérer le « centrage sur l’apprenant.e » comme un ensemble d’attitudes et de valeurs. Voici une série de questions que vous pourrez utiliser pour déterminer si votre enseignement est « centré sur l’apprenant.e » ou pas. (Elles reposent sur un ensemble de « normes minimales » pour un enseignement centré sur l’apprenant.e. Ces normes sont suggérées par Michele Schweisfurth (2013), p. 146).

  • Les élèves sont-ils engagé.e.s et motivé.e.s pour apprendre ?
  • Les relations dans la classe sont-elles basées sur le respect mutuel ?
  • L’apprentissage pose-t-il un défi accessible pour les élèves et exploite-t-il les connaissances existantes ?
  • Les élèves ont-elles/ils la possibilité de parler de leurs idées pour soutenir leur apprentissage ?
  • Le programme est-il adapté à la vie des apprenant.e.s ? Les activités favorisent-elles un éventail de compétences, y compris la pensée critique et la créativité ?
  • L’évaluation teste-t-elle un éventail de compétences et reconnaît-elle des réalisations qui vont au-delà du simple rappel de connaissances ?

Ces questions pourraient s’appliquer aux enseignant.e.s travaillant avec des élèves ou aux formateur.rice.s d’enseignant.e.s travaillant avec des enseignant.e.s en poste et des élèves-enseignant.e.s. La relation entre l’enseignant.e et l’apprenant.e est au cœur de l’enseignement centré sur l’apprenant.e. Vous pouvez imprimer une copie de ces questions qui forment un ensemble de critères pour l’ECA  si vous souhaitez assurer le suivi de votre propre enseignement ou celui de vos élèves-enseignant.e.s.

L’ECA est souvent associé à des approches particulières en classe. Cependant, ceci est trompeur. Un travail de groupe mal organisé avec une tâche inappropriée, par exemple, est pire que les alternatives. Cela ne mènera pas à l’apprentissage et ne sera certainement pas « centré sur l’apprenant.e ».

Activité 2.3 : Réflexion sur un enseignement centré sur l’apprenant.e

Timing: Prévoyez environ 20 minutes

Le quiz de l’activité 2.2 met en évidence certaines idées erronées sur l’ECA. Qu’est-ce que le quiz vous a permis d’apprendre ? Qu’est-ce qui vous a surpris.e ? Notez vos réponses dans votre carnet de bord.

Maintenant, faites un retour en arrière sur votre dernière session avec des enseignant.e.s en poste ou des élèves-enseignant.e.s. Utilisez les critères proposés par Michele Schweisfurth pour réfléchir à la manière dont vous auriez pu la rendre plus centrée sur l’apprenant.e. Ecrivez trois idées dans votre carnet de bord. Si vous en avez la possibilité, discutez de vos idées avec un.e collègue.

Un rapport en anglais de l’UNESCO à l’intention des formateur.rice.s d’enseignant.e.s ainsi qu’un document composé d’extraits des textes en français illustrent certains des défis posés par l’enseignement centré sur l’apprenant.e.

Ces documents soulignent le fait que la mise en œuvre de l’ECA est complexe et que des solutions locales et adaptées au contexte sont nécessaires. Cela signifie qu’il est important que les enseignant.e.s et les formateur.rice.s d’enseignant.e.s travaillent ensemble pour comprendre comment améliorer leurs pratiques.

Approches pédagogiques

Les enseignant.e.s et les formateur.rice.s d’enseignant.e.s ont trouvé plus facile de créer un type de relation différent avec les apprenant.e.s en utilisant des stratégies qui favorisent un engagement actif, comme, par exemple :

  • utilisation flexible du travail : avec la classe entière, en groupes et en binômes ; pendant ces activités les apprenant.e.s discutent d’une tâche appropriée et partagée
  • utilisation fréquente et pertinente de matériels d’apprentissage en plus du manuel, voire même, au lieu du manuel
  • utilisation de questions ouvertes et fermées, élargissement des réponses, encouragement des apprenant.e.s au questionnement
  • démonstration et explication, en s’appuyant sur leurs connaissances sur les manières d’enseigner différents sujets/thèmes
  • utilisation des langues locales, changement de code (passage d’une langue à l’autre) et trans-apprentissage linguistique (utilisation d’une approche multilingue)
  • planification et mise en œuvre de séquences de cours variées.
(Westbrook et al, 2013)

L’utilisation des TIC peut également aider à établir des relations plus démocratiques en créant plus d’opportunités pour discuter des apprentissages et pour que les apprenant.e.s posent des questions.

Les enseignant.e.s et les formateur.rice.s d’enseignant.e.s ont rapporté que l’utilisation de ces stratégies au fil du temps entraîne une transformation des relations avec leurs élèves. En modifiant leurs méthodes d’enseignement pour se concentrer sur l’apprentissage actif, elles/ils ont constaté la « réaction visible chez leurs élèves qui indiquait qu’un apprentissage était en cours » (Westbrook et al, 2013).

Activité 2.4 : Analyser l’enseignement

Timing: Prévoyez environ 30 minutes

Histoires ou études de cas peuvent aider à rendre plus concrets et réels pour les élèves-enseignant.e.s les concepts d’ECA, d’enseignement et d’apprentissage actifs et d’évaluation. Dans cette activité, vous allez lire une étude de cas tirée du matériel TESSA et examiner ce que l’on peut en apprendre.

Lisez l’étude de cas ci-dessous tirée du REL TESSA, domaine Alphabétisation, Module 3, Section 3, Étude de cas 3 :

La classe de CE1 de Mlle Abra a rapporté des histoires des communautés respectives des enfants. Chacun d’eux les a illustrées. Sur chaque page, ils ont écrit une phrase et fait un dessin correspondant. Les pages ont été insérées dans des pochettes en plastique qui ont été mises dans un classeur afin de créer un livre.

Sa collègue, Mlle Abassa, qui enseigne à une classe de CE2, a vu les histoires illustrées et les a empruntées pour réaliser une activité de lecture avec ses élèves. Mlle Abra est venue observer cette activité.

Mlle Abassa a divisé sa classe en groupes de cinq. Elle a donné à chaque groupe une histoire mais a sorti les pages du classeur et a laissé le classeur au centre de la table. Elle a ensuite donné à chaque élève du groupe une page de l’histoire après avoir mélangé les pages entre elles. Chaque enfant a dû lire la phrase qui se trouvait sur sa page au reste du groupe. Les enfants ont dû parler entre eux et décider quelle phrase était la première de l’histoire, organiser les différentes pages et remettre l’ensemble des pages en ordre dans le classeur pour que l’histoire ait un sens.

Mlle Abassa a demandé à un enfant de chaque groupe de lire l’histoire du groupe au reste de la classe qui a dû analyser son ordre. L’ensemble de la classe a sélectionné la meilleure histoire, et cette dernière a été jouée sous forme d’une pièce de théâtre.

Cette étude de cas met en évidence quelques-unes de stratégies que les enseignant.e.s peuvent utiliser pour promouvoir un enseignement et un apprentissage actifs. Dans votre carnet de bord :

  • Identifiez trois stratégies différentes utilisées par Mlle Abassa pour promouvoir un enseignement et un apprentissage actifs.
  • Dressez la liste de compétences dont Mlle Abassa a besoin pour organiser cette leçon.

Cette étude de cas met aussi en évidence les domaines dans lesquels l’enseignant.e peut donner un feedback formatif à ses élèves.

  • Quelles opportunités Mlle Abassa a-t-elle pour en apprendre davantage sur leur apprentissage ?
  • Quel type de feedback ou rétroaction pourrait-elle fournir ?

Les études de cas constituent des exemples très utiles à utiliser et partager avec vos élèves.

  • Comment pourriez-vous utiliser cette activité avec vos élèves-enseignant.e.s ?
  • Comment un ordinateur portable et un projecteur pourraient-ils vous aider ?

Cette leçon favorise les compétences de réflexion grâce à un exercice de séquençage. Cette technique se révèlera utile pour permettre à un enseignant.e de tester la compréhension de ses élèves, pour permettre aux élèves d’avoir une discussion constructive et de pratiquer la pensée logique.

Dans votre carnet de bord, écrivez, à partir d’un sujet différent, un autre exemple qui pourrait être utilisé comme exercice de séquençage. Si possible, partagez l’une de vos idées avec un.e collègue.

Les ressources clés TESSA

Les ressources clés TESSA résument certaines des approches pédagogiques que vous et vos enseignant.e.s trouverez utiles. Elles fournissent un cadre pour le développement des enseignant.e.s.

Activité 2.5 : Les ressources clés TESSA

Timing: Prévoyez environ 30 minutes

Ouvrez le document Ressources clés TESSA  et parcourez la table des matières. Choisissez une ou deux ressources à lire plus en détail.

  • Comment pourriez-vous utiliser les ressources clés avec vos élèves-enseignant.e.s ? Si chacun.e d’elles/eux avait un téléphone portable à sa disposition, comment pourriez-vous en tirer profit ?
  • Y a-t-il des ressources clés que vous pourriez utiliser pour planifier votre propre enseignement ? Pensez aux sujets/thèmes que vous allez enseigner dans un avenir proche.
  • Dans votre carnet de bord, rédigez un plan qui tire parti d’une ressource clé ou qui en utilise une. Indiquez quelle ressource clé vous utiliseriez et comment vous l’utiliseriez.

Le savoir-enseigner

L’un des défis pour les formateur.rice.s d’enseignant.e.s est d’aider les élèves-enseignant.e.s à apprendre à enseigner des sujets/thèmes spécifiques. Certains cours donnent des sessions spécifiques de méthodologie. Parfois, cependant, les élèves-enseignant.e.s apprennent la discipline dans un département différent de celui au sein duquel elles/ils apprennent à l’enseigner. Par exemple, un.e spécialiste en mathématiques pourrait leur enseigner tout ce qu’il y a à savoir sur les fractions, et un.e spécialiste en sciences de l’éducation pourrait leur enseigner les différentes approches à utiliser en classe en général.

Les ressources disciplinaires TESSA, bien que liées aux disciplines scolaires, ne sont pas spécifiques à un âge. En effet, elles n’ont pas été conçues comme plans prescriptifs de leçons ; elles sont plutôt un outil que les enseignant.e.s peuvent utiliser pour planifier leurs cours. En outre, elles vous permettent d’enseigner simultanément la connaissance de la discipline et la connaissance pédagogique, approfondissant ainsi votre propre compréhension de l’enseignement. C’est ce que l’on appelle la « connaissance pédagogique du contenu » (l’acronyme devrait être CPC, mais les spécialistes ont tendance à conserver PCK) (Shulman, 2007).

PCK est spécifique aux enseignant.e.s - cela décrit leurs connaissances sur la façon d’enseigner leur discipline. Cela nécessite de bien connaître le sujet, de maîtriser les principes de la pédagogie et la didactique de la discipline.

Fig. 1 : Une représentation de la « connaissance pédagogique du contenu » (CPC ou PCK)

Activité 2.6 : Le savoir-enseigner

Timing: Prévoyez environ 30 minutes

Ouvrez l’unité TESSA Travail pratique avec les fractions. (Vous préfèrerez peut–être en télécharger une version pdf.) Vous remarquerez que cette unité contient trois activités, trois études de cas et un ensemble de ressources pour soutenir les activités. Les résultats d’apprentissage sont destinés à l’enseignant.e.

  • Comment pourriez-vous utiliser cette unité TESSA pour aider l’enseignant.e à améliorer ses pratiques ? Écrivez vos idées dans votre carnet de bord.

Si vous en avez l’occasion, demandez à vos élèves-enseignant.e.s d’utiliser l’unité pour planifier une leçon adaptée à de jeunes enfants et une leçon destinées à des enfants plus âgé.e.s.

  • Comment vos élèves-enseignant.e.s développent-elles/ils leur PCK ? Notez quelques idées dans votre carnet de bord et discutez-en avec un.e collègue.

Réflexion sur les programmes de formation des enseignant.e.s

Les ressources disciplinaires TESSA expliquent comment enseigner des disciplines faisant partie du curriculum. Dans l’activité suivante, nous vous invitons à réfléchir à la manière dont elles pourraient être intégrées à vos programmes de formation des enseignant.e.s.

Activité 2.7 : Réflexion sur les programmes de formation des enseignant.e.s

Timing: Prévoyez environ 20 minutes

Téléchargez le guide Travailler avec les enseignants. Lisez quelques exemples de la manière dont les formateur.rice.s d’enseignant.e.s ont utilisé les REL TESSA au cours de leur travail.

  • Trouvez deux ou trois idées qui fonctionneraient dans votre contexte.
  • Comment pourriez-vous utiliser les REL TESSA pour aider vos élèves-enseignant.e.s ? Dressez la liste de vos idées dans votre carnet de bord.

Vers une pédagogie plus interactive de la formation des enseignant.e.s

La plupart des REL TESSA sont liées aux programmes scolaires. Il est relativement facile de voir comment elles peuvent être utilisées pour soutenir le micro-enseignement, la pratique pédagogique, l’enseignement disciplinaire et les méthodes d’enseignement.

De nombreux formateur.rice.s d’enseignant.e.s consacrent néanmoins beaucoup de temps à enseigner les « études professionnelles », comme par exemple, la psychologie de l’enfant, la sociologie de l’éducation, les théories d’apprentissage, etc. La manière dont ces « études professionnelles » sont enseignées est importante. Vos élèves-enseignant.e.s sont tout aussi susceptibles de se rappeler votre manière d’enseigner que le contenu de votre enseignement. Rappelez-vous que dans la formation des enseignant.e.s « le médium est le message », le médium étant le canal de transmission d’un message.

Activité 2.8 : L’enseignant.e interactif.ve

Timing: Prévoyez environ 30 minutes

Lisez l’étude de cas Enseigner la sociologie de l’éducation  sur la manière dont une formatrice d’enseignant.e.s a changé sa propre pratique.

Identifiez un cours que vous avez fait récemment. Comment pourriez-vous rendre ce cours plus interactif ?

Pour trouver des idées, servez-vous de l’étude de cas, des ressources clés TESSA et, le cas échéant, des REL disciplinaires. Pourriez-vous mettre les TIC à contribution ?

Votre conduite du changement n’a pas besoin d’être aussi radicale que celle d’Anne : de très petits changements dans le type de questions que vous posez, ou l’utilisation du travail en binômes peuvent faire la différence. Pensez, par exemple, à des moyens d’éviter de dicter des notes ou de faire un cours magistral ; du point de vue de l’apprenant.e, ces techniques sont probablement passives.

Identification de vos besoins professionnels

Les problèmes rencontrés par les enseignant.e.s lors de la modification de leurs pratiques s’appliquent également aux formateur.rice.s d’enseignant.e.s. Par exemple, il est nécessaire de consacrer plus de temps à la planification d’un apprentissage actif. Collaborer avec des collègues - par exemple en collaborant pour planifier les sessions d’enseignement, en organisant des observations réciproques et en menant des séances de réflexion communes - peut être très bénéfique.

La Boîte à outils TESSA pour les superviseurs de pratiques pédagogiques contient une section sur les REL TESSA et sur l’utilisation de TESSA avec les enseignant.e.s et les élèves-enseignant.e.s. Vous trouverez vraisemblablement utile de télécharger la section et de l’utiliser comme référence lorsque vous planifiez votre enseignement.

Dans le cadre de la planification de votre propre développement professionnel, il est important d’identifier vos compétences actuelles et celles qu’il vous faut développer. Un audit des compétences est un point de départ utile.

Activité 2.9 : Audit de compétences

Timing: Prévoyez environ 30 minutes

Complétez l’audit de la/du formateur.rice d’enseignant.e.s sur les Compétences pour favoriser la participation active à l’apprentissage. Ce document est disponible au format Word et au format pdf. Identifiez trois compétences que vous souhaitez développer en premier.

Utilisez la matrice du Plan d’action personnel (disponible au format Word et au format pdf) pour noter vos priorités de développement et les actions que vous allez entreprendre pour les mettre en place.

Vous pouvez, par exemple, envisager d’acquérir plus d’expérience en :

  • vous exerçant pendant vos leçons
  • demandant à un.e collègue de vous faire des commentaires rétroactifs
  • faisant des lectures supplémentaires.

L’audit et le plan d’action vous aideront non seulement à réfléchir à votre pratique et à vos objectifs actuels, mais ils constitueront également des outils que vous pourrez utiliser pour assurer le suivi de votre développement au cours des prochains mois.

Vue d’ensemble de l’enseignement centré sur l’apprenant.e

Cette section vous a permis de vous pencher sur différents aspects de l’ECA. L’activité suivante vous invite à faire le point sur les idées clés.

Activité 2.10 : Le puzzle de l’enseignement centré sur l’apprenant.e

Timing: Prévoyez environ 10 minutes

Faites le puzzle qui résume les idées principales à propos de l’enseignement centré sur l’apprenant.e.

Pour voir la version interactive, cliquez sur « View interactive version » ci-dessus.

Pause-réflexion

Cette section a été consacrée à l’ECA (enseignement centré sur l’apprenant.e), à la modélisation de la pédagogie active et à l’aide à apporter aux enseignant.e.s en poste et aux élèves-enseignant.e.s pour qu’elles/ils développent des approches actives de l’apprentissage, à travers le feedback que vous leur donnez et les idées nouvelles auxquelles vous les exposez.

Pérenniser les changements dans la pratique prend du temps. Essayez de modifier votre pratique par petites étapes, en instaurant par exemple l’utilisation du travail en binômes ou en planifiant l’utilisation de différents types de questions. Au fur et à mesure que vous développez votre confiance en vous (et que vous apprenez en analysant vos erreurs), vous deviendrez plus aventureux.se.

La Section 3  est consacrée à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour améliorer l’apprentissage. Vous devrez réfléchir aux compétences technologiques requises et aux types d’approches pédagogiques que vous pouvez utiliser. Il vous faudra examiner de manière critique toutes les suggestions sur la manière dont les TIC pourraient être utilisées pour vous assurer qu’elles améliorent réellement l’apprentissage.